A l’approche d’une sixième naissance

Bonjour bonjour,

Je savais que cette période serait potentiellement compliquée pour moi, l’approche de cette nouvelle naissance. Je sais, c’est la sixième, et pourtant je me pose toujours les mêmes questions !

Clairement, la peur de la douleur, on peut mettre en place tout ce qu’on veut, un accouchement sans douleur me paraît difficilement réalisable surtout sans péridurale. Alors oui, c’est quelque chose que l’on intègre et accepte mais ça fait peur quand même. La peur de ne pas savoir comment accoucher, j’ai conscience que c’est un peu comme le vélo mais malgré tout il y a une grosse part d’inconnue à chaque naissance. Peur d’être transférée à l’hôpital car ce n’est pas ce que je souhaite. Et avec mon mari nous avons un peu peur que ce bébé arrive si vite que ce soit lui qui l’accueille.

J’ai peur de la fatigue qui va m’assaillir, chez nous les enfants ne naissent pas en faisant leurs nuits, ni mon café ou le ménage comme dans certaines familles… J’ai peur des soirées dans les larmes avec un bébé qui les vit dans l’angoisse ou encore des coliques dont quatre de nos enfants ont souffert. Mais j’ai peur aussi qu’il ne vive pas les coliques comme son grand frère. Je suis terrifiée à l’idée de vivre encore ce baby blues qui me met KO plusieurs jours tant il est dévastateur. Mais j’ai plus peur encore de ne pas le vivre, comme pour notre cinquième.

J’ai peur d’avoir du mal à m’attacher à ce bébé autant que j’ai peur de trop le couver. Je commence déjà à essayer de limiter les visites à plus ou moins long terme. Même si je ne me voile pas la face, très peu de personnes de nos familles vont faire le déplacement, soit par obligation professionnelle ou pas, soit par manque d’envie je suppose, parce que nous « vivons loin »… Mais je me rends compte que je me sens soulagée, pourtant je sais que présenter un bébé à la famille est un moment vraiment agréable pour tous, en théorie en tout cas. Pour ma part je me sens bien souvent dépossédée de mon bébé, j’ai souvent l’impression qu’il m’est « volé » je sais, ce n’est pas réellement justifié en vieillissant ce sentiment est exacerbé.

Je ne vais pas mentir, j’ai peur de revivre un décès, alors, j’angoisse de très mal dormir, moi qui suis si pénible si je n’ai pas mon quota de sommeil, comme les enfants ! J’ai peur des tensions que ça peut entraîner dans notre couple aussi. Mais je sais aussi que nous pourrons compter sur son parrain et sa marraine pour nous aider spirituellement ! et ça, ça me soulage beaucoup !

Bref, j’ai peur de ne pas être prête pour accueillir ce bébé mais j’ai vraiment hâte qu’il naisse, hâte de reprendre possession de mon corps, perdre mes kilos, commencer notre vie avec lui dans nos bras. Hâte de découvrir cet enfant, sentir sa peau toute douce, toute chaude. Découvrir ce qu’il aime, dans quelle position il se sent confortable, les câlins, les baisers, la fratrie… Faire énormément de photos d’eux tous, et de chacun.

A présent, je suis essentiellement dans l’impatience, j’ai à peu près tout ce qu’il me faut pour l’arrivée d’un nouveau né, ses petits vêtements sont prêts, son album de naissance est reçu, bientôt je serai à 37 SA et il pourra arriver quand il voudra ! J’en rêve si souvent…

Et toi, tu as aussi ce moment de peur à l’approche d’une nouvelle (ou première) naissance?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s