Sixième grossesse : neuvième mois

Ça y est, tu lis cet article maintenant que Bébé est dans mes bras !

Ce nouveau mois a commencé avec les dernières analyses sanguines et le streptocoque.

J’ai également reçu tout le matériel pour l’accouchement à domicile, la réanimation du bébé et de la maman… Bref, le côté technique étant passé, place à l’attente.

J’ai eu la visite de la photographe qui viendra immortaliser la naissance de Bébé, en théorie si elle a le temps d’arriver évidemment, et ça c’est vraiment super génial ! Alors, je tiens à préciser que ce n’est pas quelque chose que j’aurais souhaité avant, mais pour le cinquième j’ai eu quelques photos du travail et j’ai trouvé ça génial donc là quand on m’a proposé j’étais ravie de dire oui.

Nous avons décidé il y a plusieurs semaines déjà que nous voulions vraiment vivre cette naissance entre nous, en famille, aussi nous avons prévenu familles et amis qu’ils seraient mis au courant de la naissance que quelques jours après celle-ci, en réalité nous avons souhaité aller au cimetière présenter Bébé à son grand frère avant. On s’évite les appels et autres messages intempestifs qui me contrarieraient beaucoup ! Bon, malgré cette précaution j’ai tout de même reçus pas mal de messages et appels.

Dernier dej au resto en amoureux

Point de vue santé, comme Bébé est bas depuis un bon moment j’ai très très mal aux deux nerfs sciatiques, lorsque je me tourne la nuit la douleur est vraiment difficile à supporter, d’ailleurs il est tellement bas depuis mes 35 SA que j’ai du mal à faire pipi tant il appuie sur le col. Et quand j’ai des contractions il n’est pas rare que j’ai le sentiment d’avoir Bébé « entre les jambes ». Ce sont vraiment des sensations très désagréables qui font que j’ai vraiment vraiment hâte d’accoucher. Il arrive même que mon dos craque lorsque je marche, j’avoue commencer à fatiguer physiquement mais surtout mon ventre est tellement tendu qu’il me fait mal essentiellement le soir.

J’ai malgré tout essayé de garder le sourire et me dire qu’au moins pour le moment je peux profiter presque exclusivement seule de cet enfant. Cette grossesse touchant à sa fin et mon impatience étant si forte ce n’est pas simple, mais Bébé nous fait vraiment rire. Lorsque mon mari passe sa main sur le ventre il n’est pas rare que Bébé suive la main avec son pied ou sa main c’est adorable !! Ce qui est moins adorable pour moi ce sont les pieds dans les côtes qui me font très mal et je pense avoir mal quelques temps encore après sa naissance.

Et puis, les hormones sont fluctuantes, le matin j’ai à peu près le sourire, le soir je suis un peu déprimée, ce qui est difficile à supporter du coup ce sont les messages et autres appels de gens que je côtoie plus ou moins qui me demandent si j’ai accouché.Et, suivant ma réponse j’entends donc qu’une grossesse dure neuf mois… je suis au courant, je n’ai jamais accouché avant 39 SA passées et j’ai accouché six fois, peu de mes connaissances peuvent en dire autant donc j’avoue que c’est exactement LA remarque qui me fait sortir de moi même. Du coup, je me suis pas mal renfermée et je ne parlais plus ou presque de la grossesse et du bébé, pas de vent pas de vague sauf avec quelques personnes, mes amies les plus proches et mon mari, avec les gens presque autant impatients que moi finalement.

J’ai su lors de ma visite du huitième mois que ce ne serait probablement pas la sage-femme qui m’a suivie tout au long de ma grossesse qui m’accoucherait. Dans les derniers jours de mon avant dernière semaine de grossesse j’ai donc rencontré la sage-femme qui devrait m’accoucher si ça se passe à la maison comme prévu. Je suis ravie, nous avons un super bon feeling mon mari autant que moi. Pendant cette visite, elle m’a proposé de l’acupuncture pour soulager mes douleurs sciatiques. Sauf que le reste de la journée j’ai tellement mal que je peine à marcher, me pencher etc… Et bien entendu ce jour là mon mari est de service donc je me retrouve seule à gérer les quatre enfants dont ma petite quatrième qu’il faut encore porter pour la poser sur la table à langer ou la descendre. Ce soir là a été extrêmement compliqué, en plus le bébé est tellement descendu à ce moment précis que lorsque je vais aux toilettes je peine à uriner c’est presque du goutte à goutte. J’ai même cru que ce bébé naitrait dans les prochaines heures, c’était sans compter sur la ténacité de Bébé a s’accrocher à sa maman. Et quand même, le lendemain matin les douleurs étaient bien diminuées et Bébé bien remonté !

Et voilà, très bientôt je raconterai mon accouchement. Et je suis plutôt contente de terminer cette série.

Changement radical en quelques heures 😄

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s