Le choix de se préserver

Bonjour bonjour,

Comme tu le sais sûrement, mon mari est parti il y a déjà plusieurs semaines, je dois donc faire face à mon quotidien seule et gérer absolument tout à la maison. Je sais que ce n’est pas exceptionnel, que c’est le lot de bien des gens et tout et tout.

Néanmoins, au moment du départ, que je n’ai pas hyper bien vécu sur l’instant, avec un mal de ventre qui m’a méchamment rappelé celui de juillet 2019, je me suis retrouvée à « devoir » consoler, aider, écouter des copines pour leurs soucis… Et j’ai réalisé que c’est juste trop. J’ai évoqué sur Instagram le sentiment pour moi d’être un paillasson sur lequel on s’essuie les pieds et une fois les chaussures propres on peut enfin vaquer à ses occupations. La métaphore est lourde mais c’est comme ça que je me suis vue.

Ça a pesé sur mon moral quand je me suis sentie obligée de réconforter des gens qui ne me parlent que de leurs soucis ou d’eux même sans trop se demander comment je vais. Ça m’a fait sourire un peu jaune quand j’ai lu « repose toi bien » pendant les vacances des enfants et que nous sommes tous malades Bébé et un chat compris.

Je ne me sens pas persécutée et je sais que tout le monde a sa vie, c’est normal ! Cela dit, ça m’a rendu triste alors j’ai décidé de mettre des priorités, déjà je ne parle de mes soucis qu’à assez peu de monde. Pour la majorité des gens je vais toujours bien, j’ai des réponses toutes faites les rares fois où j’ose dire le contraire. Des réponses qui ne me satisfont pas du tout ! Ça fait donc deux semaines environ que je ne réponds que si j’en ai envie aux messages, et aux heures qui me conviennent. A présent, passé 19h00 je ne réponds qu’à ma famille et encore pas toujours, les autres patienteront jusqu’au lendemain. En bref, je prends soin de moi pour prendre soin de nos enfants correctement. Et même en journée je ne réponds plus systématiquement car la majorité de ceux qui se plaignent attendent des réponses, des solutions et quelques soient les miennes ça ne convient pas. J’ai réalisé que c’est juste pour vider un sac d’émotions en réalité sauf que je ne suis pas psychologue. Alors oui, les amis sont là pour ça, s’il y a une réciprocité. Ce n’est pas toujours le cas.

Ça c’était le 1er jour d’ecole sans lui

Je peux assurer que depuis que je fais ça je passe de meilleures journées et soirées surtout durant lesquelles je peux profiter du repas des enfants, discuter sans m’interrompre pour des gens qui eux s’arrêtent, avec raison, quand ils sont à tables ou leurs enfants sont à table. Et une fois tout le monde au lit j’ai la joie d’être en paix sur mon canapé ! Je sais très bien que je ne suis pas la seule, il y a encore deux semaines je culpabilisais de réagir comme ça. Simplement, les vacances à gérer seule les cinq enfants sans moment de répit en journée bien souvent (car le dernier n’a pas le même rythme que les autres) m’ont obligé à me rendre disponible pour mes enfants et moi surtout. J’espère ne froisser personne, c’est juste que je revois mes priorités différemment là où d’autres amies l’ont toujours fait finalement.

Et toi, tu fais quoi pour te préserver ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s