12 mois, une année de lui

Bonjour bonjour,

Nous sommes la veille de cette date si importante, aujourd’hui nous allons fêter son anniversaire, le tout premier d’une longue liste je l’espère.

Et whaou, un an de lui, de ce petit garçon qui a un peu recollé des petits morceaux de nos coeurs. Une année avec énormément de joies, la première, celle de sa naissance, toute douce, toute belle. Cette naissance immortalisée par Audrey dont je regarde les photos si souvent et que j’aime, qui me montre que ça au moins j’ai réussi à le faire.

Son arrivée nous a donné énormément d’angoisses, de larmes, de peurs, celles qui font mal au ventre, retournent l’esprit, te font te lever la nuit et encore aujourd’hui. Je me rappelle cette fois où mon mari est arrivé en le portant à bout de bras et me demandant de l’aide. J’ai fondu en larmes croyant une nouvelle fois devoir faire un massage cardiaque. Et Thierry d’éclater de rire, l’opération urgente était un changement de couche car débordement. Il pleurait dès qu’on évoquait son frère, pour moi c’était double peine. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me guérir moi et qu’il cesse de pleurer lui aussi. Je croyais que j’étais meilleure que ça. Il m’a montré mes limites, mes faiblesses. Nous avons fait une vraie force à deux, à trois et même à huit, c’est notre histoire de vie.

Aujourd’hui je le regardais, de profil et je constatais à quel point il ressemble à son papa ! Heureusement qu’il est blond comme moi sinon je pourrais presque douter être sa maman. Il ressemble à ses frères auquel il est si attaché, surtout l’aîné ! Dès qu’il l’aperçoit ce sont des cris de joie. Quand nous le posons à l’étage il fonce illico jouer aux Legos avec ses frères dans leur chambre, et si ceux-ci sont dans la chambre des filles alors il va de bonne grâce jouer avec tout le monde. Tant qu’il a la vedette tout lui va.

Il commence à nous montrer son caractère impatient, nous gratifiant de quelques colères et frustrations. Il pousse mes limites de patience qui sont plutôt étroites je l’avoue même si je m’améliore en vieillissant. Mais il montre aussi qu’il est intéressé, joueur, espiègle, marrant et plein d’humour, cherchant constamment les regards des grands pour les faire rire et rire à son tour.

Il prend son temps pour grandir, et se met debout, de plus en plus, de mieux en mieux. Va régulièrement vider l’étagère de DVD, goûter très souvent les croquettes du chat. Encore un bon coup de stress pour nous d’ailleurs, quelle idée en même temps ! Ce bébé qui était si câlin ne l’est plus tant que ça aujourd’hui, je me souviens du dernier baiser qu’il m’a donné c’était en juillet, le 15 pour être précise. Depuis malgré mes demandes répétées il fait la sourde oreille ce coquin.

Au lendemain de son anniversaire, je me revois il y a un an le présenter aux grands pour leur plus grand bonheur. Cette année, ils ont compris à quel point le premier anniversaire est quelque chose d’unique, ils m’ont demandé de regarder les photos de la naissance, ils me disaient « à cette heure là Chouchou n’était pas encore né mais toi tu avais mal » le deuxième a reparlé du cordon qui l’avait tant fasciné.

Voilà, il y a quelques jours notre dernier bébé a fêté son premier anniversaire, et mon Dieu quelle joie de fêter ce temps qui est passé avec lui dans nos bras !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s