La découverte de cette septième grossesse

Bonjour bonjour,

Si tu as raté la publication précédente n’hésite pas à aller y faire un tour. Je suis euphorique de venir t’expliquer aujourd’hui comment j’ai découvert cette septième grossesse, ce que j’ai ressenti, et aussi comment je l’ai annoncé à mon mari. Pour la première fois j’ai vraiment mis beaucoup de temps à réaliser que j’étais enceinte.

C’était la semaine un peu noire de l’année avec l’anniversaire du décès de notre bébé, pas mal d’insomnies, de fatigue, de tristesse aussi, j’ose le dire. J’avais eu mal au ventre vraiment toute la semaine mais je n’y prêtais pas tellement d’attention surtout que j’attendais (plus ou moins) mes règles pour le dimanche 11 juillet. Pourquoi plus ou moins ? parce que j’avais eu mon retour de couches sur deux semaines fin octobre début novembre, puis plus rien jusqu’à juin. Autant te dire que je n’étais pas vraiment certaine que celles qui suivraient seraient réellement le mois d’après.
Je m’étais dit que peut-être effectivement j’étais enceinte, le dimanche matin je fais un test, négatif. Je m’en débarrasse bien vite et je passe à autre chose, surtout que ce jour là nous voulions aller au cimetière avant la messe et nous recevions des amis à déjeuner. Je n’avais que très peu dormi la nuit, nous sommes allés au cimetière, j’ai pleuré beaucoup pendant la messe, dans ma tête il n’était plus question d’un nouveau bébé, j’étais un peu tournée vers celui que je n’avais plus.

Je rappelle aussi que nous étions en pleine préparation du déménagement qui nous prenait pas mal de temps et d’énergie surtout avec les cinq autres enfants à gérer, occuper, nourrir… Pas mal de stress quand même. Et, avec l’été nos amis partaient en vacances et nous souhaitions vraiment en profiter au maximum avant les départs ! C’est comme ça que j’en arrive au jour du test. Le matin nous avions trié une grosse partie de notre cave et si tu en as une toi aussi j’imagine que tu sais à quel point c’est éreintant. La matinée passe, dans la chaleur, tout va bien et le soir nous recevions le parrain et la marraine de Chou avec une partie de leurs enfants, ils n’en avaient que cinq, sur huit. Vers 16h00 il me semble je passe l’aspirateur dans ma véranda qui en avait franchement besoin, et un mal de ventre me prend, avec la nausée, je n’étais vraiment pas bien. Cela dit, le lendemain c’était les deux ans de l’enciellement de Valou donc j’ai mis ça, encore, sur le compte de la tristesse. Je prends un spasfon et je vais m’allonger parce que vraiment je ne tenais plus debout. Pendant ce temps, Thierry prépare le dîner dans la cuisine. Et je ne sais pas, il me reste un test de grossesse dans mon tiroir, j’hésite quelques instants. Je le prends, essaie de le cacher plus ou moins et je fonce m’enfermer dans les toilettes. Habituellement je prends un gobelet parce que je trouve ça plus simple, mais là, dans la précipitation je ne l’ai pas fait… Et franchement, viser sur la mini bandelette c’est pas hyper hyper facile quand même ! J’ai le sentiment que j’ai loupé mon test et je suis agacée. Mais au bout d’un temps qui m’a semblé interminable, je vois enfin l’urine monter tout doucement dans la zone de contrôle, et la barre de test se colorer immédiatement et je n’en reviens pas. Je comprends de façon cérébrale mais alors je suis hébétée !

Je sors des toilettes, il est environ 17h00 et je décide d’aller faire une prise de sang pour confirmer le test auquel j’ai bien du mal à croire tant je ne réalise rien. C’est un échec, la prise de sang c’est avant 16h00 madame. Tant pis, en rentrant je passe par la pharmacie qui n’est pas celle dans laquelle je vais en temps normal et j’ai poireauté au moins un quart d’heure. Je voulais acheter un autre test de grossesse pour la confirmer, je voulais un test digital mais il n’y en avait pas. J’en prends un autre, je rentre et je le fais immédiatement, la barre de test est plus claire que tout à l’heure, mais il est positif. Je me dis vraiment que je suis enceinte. Whaou !

Et quand je réfléchis, il y a pourtant eu des petits signes, ma Quellou qui joue à avoir des bébés dans le ventre depuis quelques jours, ma Poupe qui refuse de manger comme lors de ma grossesse de Chouchou, mon mal de dos qui m’oblige à dormir avec un coussin entre les jambes, un aphte, mon très mauvais sommeil avec plusieurs réveils pipis dans la nuit, des insomnies, mes lèvres sont très sèches depuis plusieurs jours… Bref, tout pour me dire « Il se passe un truc là ». Pour autant, je n’arrive pas du tout à réaliser.

Je ne veux pas attendre, je vais chercher une carte que j’ai préparée il y a plusieurs mois et je dis à mon mari chéri que j’ai un truc à lui faire lire. Je lui tends la carte, il lit, me demande de lui confirmer que c’est bien ce qu’il imagine, ce que je fais. Il exulte, il va (enfin) avoir une vraie raison de changer de voiture !! C’est le bonheur. D’ailleurs, dans les deux jours il avait fait plein de configurations de plein de marques de voitures, c’est drôle de le voir comme ça.
Un matin, quelques jours plus tard nous avons décidé de l’annoncer aux enfants qui finalement avaient compris, la nouvelle a été accueillie en demie teinte au sein de la fratrie les grands garçons étaient fous de joie, la troisième a mis plus de temps à réaliser, et pour ma Quellou c’est de la joie et un peu de jalousie aussi. Quoiqu’il en soit, tous sont d’accord pour vouloir une petite sœur. Et leur première question a été « mais comment on va l’appeler ce bébé ? » ma Poupe propose Arc-en-ciel, prénom refusé mais on a ri au moins. A Chouchou je lui avais dit en avant première le soir même du test, il m’avait regardé, sourit et même donné un baiser ce qui chez lui révèle un grand bien être, même si je doute qu’il ait compris ce qui se passe réellement bien entendu.

28 juillet (~4SG)

Le lendemain j’ai fait une prise de sang pour voir le résultat de façon écrite, je n’ai reçu le résultat que le lendemain car il manquait des données à mon dossier, j’étais toute stressée entre temps. Je reçois le résultat mais je me sens toujours aussi perdue et depuis mon test j’ai peur d’une fausse couche. C’est une peur que j’ai toujours eu depuis ma première grossesse, enceinte je ne suis jamais allée faire pipi sans avoir peur de voir du sang en m’essuyant. Mais cette fois c’est exacerbé, je panique vraiment, mon cœur s’emballe, ça m’empêche de dormir ce n’est pas raisonnable, j’essaie de me convaincre que la peur n’évite pas le danger, quand même ça se passe dans le cœur. Je ne comprends pas réellement pourquoi j’ai cette angoisse si forte, peut-être parce que je vieillis ? Le jour des résultats sanguins, mais avant de les avoir reçu, je passe rapidement en pharmacie pour acheter un autre test de grossesse que je fais en rentrant et qui est positif évidemment.
Environ soixante douze heure après (pas eu le temps pour les quarante huit heures) je retourne faire une prise de sang, pour vérifier que le taux augmente correctement, c’est le cas je suis quand même rassurée. Le même jour, j’ai appelé le cabinet d’échographie qui a suivi mes deux précédentes grossesses afin de faire la petite écho de datation pour vraiment être rassurée, et j’ai obtenu un rendez-vous presque deux semaines plus tard, me laissant un peu stresser entre temps…

A 20 jours post ovulation, il s’est passé un truc, à mes yeux, carrément fou et que je ne pensais même pas possible d’ailleurs, j’ai VU l’œuf tout petit à la surface de ma peau, ça a duré peut-être deux secondes puis il est reparti se cacher et Thierry l’a senti juste après, rouler sous ses doigts. Je n’étais même pas enceinte de trois semaines. Ca a vraiment concrétisé ce nouveau bébé et ça nous a beaucoup ému tous les deux.
Pour matérialiser ce nouveau bébé j’ai décidé d’acheter un bola tout neuf (Atelier Aismée) qui a un tintement tout doux et tellement agréable, je l’ai choisi en forme de poire car je trouve vraiment que c’est original, j’ai commencé à le porter dès la réception donc deux jours après. Alors, oui j’ai conscience que ça ne sert à rien pour Bébé, mais pour moi en revanche c’était très utile crois moi. J’ai également commandé une bague avec le chiffre « 7 » tout simplement chez Hava et ses secrets dont je t’ai déjà parlé plusieurs fois. Hélas, je ne l’ai jamais reçue car la poste m’a encore une fois volé le colis, c’est la deuxième fois…
J’ai également commandé un petit carnet pas forcément joli mais surtout pas trop cher que j’ai customisé pour écrire à peu près tout sur cette grossesse. Et, j’ai noirci pas mal de pages quand même dès le début pour tout graver, me souvenir au mieux de tout ! Enfin, j’essaie de faire des photos régulièrement dès le début car pour Chouchou mes premières photos datent du deuxième trimestre de ma grossesse.

Bola magnifique et maille satellite

En parallèle de tout ça et avec toutes mes angoisses, j’ai quand même trouvé un petit stratagème pour me rassurer à peu près toutes les cinq minutes, ma montre est « intelligente » et mesure mon rythme cardiaque, j’ai donc vérifié mon pouls, tout le temps en réalité. Ca, ça m’a pas mal épuisé mais au moins ça m’a rassuré.

Et bien voilà, à présent tu sais tout. Je ne vais pas cette fois écrire d’article mois par mois par ici concernant cette grossesse. Je pense malgré tout faire sûrement un podcast, ou un article mais qui risque d’être long, au moins pour le premier trimestre car vraiment il n’a pas été de tout repos ! Pour la suite, on verra en fonction de mes envies et de mon temps, et aussi l’intérêt que tu pourrais y porter ou non parce que bon, un septième bébé n’est pas forcément intéressant à suivre…

N’hésite à me dire si cette nouvelle grossesse peut éventuellement t’intéresser ou bien si ce n’est pas le cas du tout.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Amice dit :

    Félicitations et surtout bon courage!…
    Amitiés d’Allemagne
    Amice

    Aimé par 1 personne

    1. Merci !! J’ai eu la joie de revoir votre grande fille et c’est incroyable comme elle est grande à présent et très jolie ! Je t’embrasse 😘

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s