Le baptême de Filotte

Bonjour bonjour,

Alors que nous sommes rentrés hier de Bretagne je suis toujours sur mon nuage de bonheur du baptême de notre petite dernière. Je me suis dit que peut-être raconter ici les préparatifs pourrait être utile à quelqu’un.

Dans un premier temps, courant juin il me semble nous avons demandé à la paroisse où nous souhaitions vivre le sacrement si le curé acceptait notre demande, ensembles nous avons convenu de la date. Le baptême aura lieu le 12 août. Après avoir mis ceci au point nous avons prévenu le parrain et la marraine, et le reste de la famille ainsi que quelques amis. Initialement j’aurais aimé qu’elle soit baptisée en mai, hélas ça n’arrangeait pas la marraine, aussi nous avons préféré attendre. Début juillet je suis allée voir dans notre paroisse à Cherbourg pour demander le papier d’autorisation de faire baptiser notre enfant ailleurs en France. Il y a une formation au baptême organisée dans chaque paroisse, elle n’est pas la même partout, ça va de une soirée à plusieurs pour bien se préparer au sacrement. C’est un temps de partage avec d’autres couples qui permet de parler, poser des questions etc. Pourquoi avoir choisi cette église en particulier ? Parce que j’ai été baptisée moi-même là le 11 juillet 1993. Et puis le dernier événement de notre famille dans cette paroisse était l’enterrement de mon grand-père, je voulais un sacrement heureux ! Je tenais à vivre et laisser un joli souvenir de notre famille dans cette église.

Fin juin je me suis enfin décidée à appeler la dame qui gère la salle paroissiale à côté de l’église dans laquelle notre minette était baptisée. Trop tard, un vin d’honneur étant organisé le lendemain la salle n’était pas disponible. Comme nous connaissons plutôt bien le curé de la paroisse je me suis permise de lui demander s’il était possible d’organiser le repas dans son presbytère, sa maison à lui quoi. Et devinez quoi, il a accepté ! Franchement, ne faites pas comme moi, organisez le lieu suffisamment tôt avant le baptême pour ne pas stresser. En d’autres temps nous aurions pu manger chez mes grands-parents dans le jardin mais ma grand-mère est un peu trop âgée à présent et l’idée d’avoir du monde dans son jardin ne l’enchantait pas du tout. Et puis, le repas a eu lieu juste devant l’église dans laquelle nous nous sommes mariés. Nous continuons à boucler la boucle à notre façon.

Juste avant de partir à Toulon nous avons eu à cœur de faire des petits cartons d’invitation histoire de rendre tout ça plus officiel, laisser une petite trace pour la postérité. J’ai acheté des petits cartons rose de la marque Clairefontaine, imprimé un petit texte avec la date, l’heure et les lieux de cérémonie et repas dans une jolie police, collé ça et posté le tout. Ça m’a pris une petite heure en tout. Alors que nous étions à Toulon nous avons réservé le traîteur, nous avons opté pour Carrefour traîteur comme nous l’avions fait pour la quatrième et le sixième. Aucun regret ! Il y a un délais d’environ dix jours pour ce type de buffet et nous étions pile dans les délais. Nous sommes plutôt de la team dernier moment c’est quand même dingue d’être comme ça. Cela dit c’était suffisant et on ne va retenir que cela.

En rentrant de Toulon, nous avons donc choisi les textes, les chants et tout ce qui serait sur le petit livret de baptême. Le plus compliqué à choisir fut la litanie des saints afin que tout colle parfaitement pour celui qui la chanterait, rassurez-vous, si vous n’y connaissez pas grand chose vous pouvez faire des recherches pour éventuellement choisir des saints que vous aimez, autrement vous pourrez vous faire aider par les équipes paroissiales. De notre côté, nous avons choisi de mettre les saints patrons de ses frères et soeur, parrain et marraines. Le plus pénible pour moi, écrire la prière universelle, j’ai horreur de ça ! Là encore, pas de panique vous pourrez vous faire aider ou bien chercher sur internet, vous pourrez en trouver et l’adapter à vos goûts. Après ça, j’ai tout mis en page, clairement le plus long ! J’ai ajouté une image de la sainte patronne de notre poupon et j’ai envoyé le tout au curé afin d’avoir son approbation et qu’il connaisse les textes choisis aussi, pour son homélie (sermon) c’est quand même plus simple. Ça, c’était ma partie à moi. Une fois qu’il nous a dit que c’était bon pour lui, il m’a même écrit « ce n’est pas parfait c’est plus que parfait Morgane » j’étais soulagée parce que vraiment je me suis donnée du mal ! Bref, une fois son accord nous avons imprimé les livrets, photocopié et tout plié. Et ça, c’était la partie de mon mari. J’ai demandé à mon amie de lycée qui chante si bien si elle acceptait de diriger les chants, et à cet ami de Toulon s’il voulait bien chanter la litanie des saints, enfin nous avons demandé à la marraine de Quellou de lire la lecture et nous avons choisi notre fils aîné pour lire la prière universelle.

Vers la mi-juillet j’avais commandé des confiseries et petits sachets ainsi que des petites étiquettes pour offrir à nos invités et un petit peu de déco, l’essentiel venait du site catho rétro, le reste de La Foir’Fouille qui a plein de petites choses très sympas à mes yeux pour une déco simple. Et avant de partir en Bretagne, début août nous avons repassé une commande avec des petits signets et un cadeau pour le parrain et la marraine que nous avons reçu à temps. Juste avant de partir à Toulon j’ai vérifié que Filotte rentrait bien dans la robe familiale à laquelle nous tenons tant, grande joie elle lui allait, j’ai choisi a ce moment comment seraient habillés tous les enfants. A quelques jours du grand jour j’ai eu envie d’une couronne de fleurs pour mes grandes filles que j’ai trouvées chez Claire’s. J’ai aussi eu envie de chaussures bateau pour mes grands garçons, Chouchou étant en sandales comme ses soeurs.

Enfin, le jour J nous avons été chercher la commande du repas, j’avais RDV chez le coiffeur. Nous avons mis en place la salle dans le presbytère, ce qui devait aller au frais y a été mis. Nous avions délégué l’achat des boissons et il y a eu quelques packs d’eau achetés et bu ! Puis préparation de tout le monde et enfin départ à l’église. Mon amie de lycée a si bien chanté, elle était accompagné de son mari à l’orgue c’était magnifique ! La litanie a été extrêmement bien chantée aussi et nous a conduit au sacrement. Un moment fort, priant, je garderai pour nous ce qui s’est joué à ce moment là en elle mais c’était incroyable. Avec sa marraine nous lui avons revêtu le vêtement blanc, sa robe, le béguin cousu par sa grand-mère avec du tissus et un patron choisi et ramené par moi. Enfin, nous l’avons consacrée à la Sainte Vierge, ce fut un moment fort pour moi, très émouvant aussi. Sa médaille a été bénie puis lui a été mise. Et voilà.

C’était un baptême qui m’a rempli de joie. Je n’avais pas été aussi heureuse depuis juin 2019 et la naissance de notre Valou. Je tiens à rester dans cette bulle de bonheur qui se poursuit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s